09 août 2005

Différentes façons de se faire du mal

Il y a trois sortes….psychotique, physique ou typique.

Psychotique

Ce genre d'automutilation comprend l'ablation ou la mutilation de certaines parties du corps, comme les yeux, les membres et les organes génitaux. Ces actes sont généralement provoqués par des hallucinations visuelles ou auditives. Cest une automutilation très grave et facilement reconnaissable.

Physique

L'automutilation physique vient en général de problèmes autistiques, d'incapacité de développement et d'autres problèmes d'ordre psychologique. Cette forme d'automutilation est toujours provoquée par des problèmes physiques ou chimiques du corps. Elle inclut se taper la tête ou se mordre les lèvres.

Typique

Elle est provoquée par des raisons émotives ou psychologiques, d'ordre non psychotique (entendre des voix, voir des choses qui n'existent pas, illusions) ni d'ordre physique. La plupart des cas d'automutilation sont typiques. Ce genre d'automutilation aide à se sentir mieux et à faire face à sa vie.
Les différentes facons dont les gens se font mal sont les suivantes :

Se couper

C'est la façon la plus courante. Faite en général avec un couteau, un rasoir , un morceau de verre ou un objet tranchant. La plupart des coupures sont faites sur les bras, les jambes, les poignets ou la poitrine, mais certains se coupent sur d'autres parties du corps, ventre, visage, cou, seins et organes génitaux. Se couper aux bras ou aux poignets est le plus courant car les excuses sont plus plausibles (par exemple, on peut dire qu'on s'est blessé en faisant la cuisine).

Se bruler

Aussi une facon courante de se faire mal. Faite en général avec une cigarette, un briquet, des allumettes, les plaques de la cuisinière, des objets chauffés (fers ou récipients chauds) ou des objets brûlants. Parfois, on utilise des liquides inflammables, tels essence, propane, alcool ou essence àbriquets. Comme la coupure, la brulure est souvent faite sur les bras, les jambes, les poignets ou la poitrine.

Interférence avec le soin d'une blessure

Souvent on interfère inconsciemment avec le soin d'une blessure, mais c'est considéré comme automutilation quand cette interférence est faite délibérement. Ca peut inclure, retirer des points avant terme, mettre des aiguilles dans la blessure, ou faire d'autres choses qui empêchent la guérison.

Se taper

Se taper avec les poings est une autre facon de se faire mal. Généralement on se tape sur la tête ou les cuisses. Bien que ça n'est pas l'air aussi sérieux que se couper ou se brûler, c'est fait pour les mêmes raisons et dans le même but.

Se ronger les ongles

Beaucoup de personnes se rongent les ongles, mais quand c'est fait dans le but de se faire mal, c'est fait de facon plus intense et plus fréquente. Ca peut aller jusqu'à endommager les ongles et des cuticules. Certains se rongent les ongles à sang.

Se gratter

Chose fréquente parmi la plupart des gens, se gratter peut également devenir une facon de se faire mal. Ceux qui le font dans ce but, le font de facon plus intense, plus fréquente et plus continue. Les parties de la peau deviennent à vif et peuvent saigner. Souvent fait avec les ongles, il arrive qu'on utilise également un objet tranchant ou semi tranchant, genre couteau, peigne ou crayon. C'est parfois fait inconsciemment.

S'arracher les cheveux

Trichotillomania…l'arrachage excessif et fréquent des ses cheveux résultant dans une perte conséquente des cheveux" est la seule forme d'automutilation reconnue comme un problème psycholoqique par le "diagnostic and statistical manual of mental disorders". Les cheveux ou les poils sont arrachés du scalp, des sourcils, de la barbe, mais peuvent également être arrachés de n'importe quelle partie du corps. Les endroits dénudés sont généralement cachés par un chapeau, un pansement ou des lunettes de soleil.

Se casser les os

C'est une facon plus rare de se faire mal, mais c'est aussi très sérieux et très grave. On se casse les os en général avec un marteau, une brique ou un objet lourd. Parfois, les gens se jettent contre des murs ou des portes.

Autres facons
Il y a d'autres facons de se faire mal mais nous avons parlé ici des plus courantes.

Posté par valentinee à 03:58 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Différentes façons de se faire du mal

    Comment...

    A quel "catégorie" appartient l'utilisation d'un ciseau chauffé ?
    Et lorsque cela devient (trop) fréquent, comment le qualifier ?

    Merci...

    Posté par no_pe, 25 août 2005 à 13:17 | | Répondre
Nouveau commentaire